UN PETIT DEJEUNER EN BETON




















 



 

 


Retour

On sait maintenant que notre alimentation moderne est carencée et dénaturée, c'est un des facteurs principaux de la dégradation des conditions de santé.

Dans les livres du Docteur Catherine Koumine, "Soyez bien dans votre assiette jusqu’à 80 ans et plus", édité chez SAND et "Sauvez votre corps !"chez Robert Laffont, on retrouve la célèbre recette miracle pour un déjeuner en pleine forme. C'est la crème Budwig, elle est composée de protéines (le fromage blanc), de glucides (les céréales et la banane), de crudités, d'huile de lin (les acides gras essentiels) et de vitamine C (fruits et jus de citron). On conseille d'associer cette préparation avec une boisson tel que le thé ou une infusion. Sa composition nutritionnelle est excellente.

Recette de la Crème Budwig:

4 cuillérées à café de fromage blanc battu maigre de 20 à 40 %
2 cuillèrées à café d'huile de lin (ou cameline, ou noix) première pression à froid (pressé à moins de 60°c), riche en acides gras poly-insaturés

Battre énergiquement ensemble l'huile et le fromage afin de bien les émulsionner.

Ajouter à ce mélange:

le jus d'un demi citron et 2 cuillères à café de miel biologique.
Rajouter :
une banane mûre, (enlever fils et les deux bouts) préalablement écrasée,
2 cuillèrées à café de céréales complètes crues, fraîchement moulues (choisir une seule variété par préparation soit : orge, avoine, riz, millet, ou sarrazin)
1 cuillèrée à café de graines oléagineuses complètes fraîchement moulues (alterner une seule catégorie par préparation soit : lin, sésame, courge, pignon, tournesol, amandes, noix, noisette..)
Puis mettre des fruits de saison en morceaux
(en été : fraises, framboises, prunes, cerises, ...en hiver : fruits secs, raisins secs, dattes, figues...attention aux kiwis et ananas ils donnent un goût amer)

Le Dr Catherine Kousmine est né en 1904 en Suisse, elle est lauréate de l’Université de Lausanne en 1928
Elle a consacré toute sa vie à la recherche médicale. Elle a travaillé pendant 10 ans à l’Université de Zurich, et ensuite de façon indépendante. Ses recherches scientifiques ont porté principalement sur le cancer et sa prévention. Elle a essayé de former et de faire prendre conscience à de jeunes médecins de l'importance d'une bonne alimentation. Un thérapeute doit d'après elle, savoir comment se nourrit son malade, pour comprendre les carences ou les excès qui peuvent être induits.

Les méthodes industrielles des entreprises agro-alimentaires ont des conséquences sur la santé, car leurs modes de préparations culinaires provoquent une détérioration et une transformation parfois moléculaire de nos aliments.

L’homme n'a pas l'instinct alimentaire, il ne connait pas les aliments bons ou mauvais pour son organisme. Le vecteur essentiel de l'alimentation est le plaisir ou se nourir pour se nourir. L'humain n'a pas la capacité de réguler son alimentation et donc de la doser en quantité suffisante. L'hygiène alimentaire n'étant rarement un dogme génétique ou familial, par contre la "mal-bouffe" ou l'art culinaire familial est souvent reproduit. Les erreurs se répercutent donc souvent de génération en génération.

Le corps utilise les aliments comme carburant qu'il consume le long d'un journée de vie, il lui faut comme à une voiture un carburant et une huile de bonne qualité. Aussi nous devons bien choisir nos aliments, il faut manger varié.

Les éléments nutritifs de qualité empêchent le corps de s'appauvrir, de se fatiguer et de s'user au travers de multiples carences.

Un corps carencé est une proie pour les maladies dites dégénératives, qui dans notre société actuelle se répandent comme un fléau.
On appelle maladies dégénératives, l'atteinte d'un ou plusieurs organes progressivement dégradés. Les causes en sont un déséquilibre ou une surcharge par un ou des éléments néfastes (toxines, stress, polluants, fumée de cigarettes, carences alimentaires) qui se produit sur une période de temps assez longue, ce déséquilibre affecte le fonctionnement de certains organes et conduit à des maladies invalidantes connues. Les principales maladies dégénératives sont le cancer, l'insuffisance cardiaque, l'emphisème, l'artériosclérose, l'infarctus, la maladie d'Alzheimer, le Parkinson, l'arthrite, la dystrophie musculaire, le diabète, les dégénérescences oculaires et nerveuses, la fibromyalgie, les différentes allergies et bien d'autres. Certains médecins, appuyés par de nombreuses études, soutiennent que la principale cause de ces maladies découlerait du "Stress oxydatif". Ces maladies sont souvent génétiques.

Depuis l'industrialisation, nous avons modifié nos traditions alimentaires.
La première introduction néfaste dans notre alimentation sont les aliments rafinés, le sucre blanc, et le sel rafiné;
Le deuxième, les farines blanches obtenues par des techniques de meuneries mécaniques industrielles. Ceux sont des aliments morts ayant un pouvoir calorique nul.
Le troisième et grand problème: les graisses végétales, les margarines, l'extraction à haute température des huiles, l'hydrogènation (procédé chimique très toxique de transformation en graisse). Consommer ces corps gras artificiels contribue à la dénutrition et augmente la carence en vitamine F. Quant aux huiles modernes, elles n'aident pas au bon fonctionnement de notre organisme, et au renouvellement de nos tissus. Catherine Kousmine s'est très tôt intérressée aux huiles alimentaires dont la qualité avait changé au cours de la Seconde Guerre mondiale : les producteurs ont introduit les méthodes de pressage à chaud (160-200°) dans le but de produire moitié plus d'huile avec la même quantité de matière première. L'extraction par l'hexane, un solvant organique voisin du benzène, difficile à éliminer, permet aussi de produire le double d'huile. D'où la toxicité des huiles industrielles pour notre organisme.
Les conserves industrielles sont aussi préjudiciables pour la santé car leur procédé cause la destruction des vitamines essentielles à une bonne nutrition.
Voir Page sur les vitamines : cliquez ici
Nous comprenons bien que pour avoir un bon équilibre organique notre corps a besoin d'être bien nourrit pour lutter contre toutes les agressions extérieures et le stress. Le but de la nutrition est de faire de la prévention ou de rétablir des terrains carencés. Le Dr Catherine Kousmine avait bien assimilé cette priorité. A nous maintenant de mettre en pratique ses conseils.

Daniel Namazu
(Magnétisme - Naturopathie - Réflexologie - Relaxologie - Digipuncture)
963 chemin des Moulins 32600 Pujaudran
Tél.: 05-62-07-48-93 (RDV du Lundi au Samedi inclus de 9 h à 19 h)