LES VITAMINES




















 



 

 




Il existe de nombreux suppléments nutritionnels tels que les oligo-éléments, les minéraux, les enzymes, les acides aminés ou les acides gras; mais les vitamines sont aussi une substance indispensable à la vie et à notre équilibre.
Les carences en vitamines peuvent avoir des conséquences graves à plus ou moins longue échéance sur notre organisme.
On les classe en 2 groupes : - les vitamines hydrosolubles ou solubles dans l'eau : B1, B12, B2, B8, B3, PP, B10, B11, B5, B6, B9, C, P...
- les vitamines liposolubles ou solubles dans les corps gras : A, D, E, K, B4, B7, F...

Elles sont toutes indispensables à l'entretien des tissus, à la libération et à l'utilisation de l'énergie fournie aux cellules par les différents nutriments. Protéines, glucides, lipides seraient en effet inutilisables, pratiquement bloqués, si ces substances venaient à manquer.
Il faut donc là aussi faire de la prévention car la conséquence de notre alimentation moderne et raffinée, ainsi que nos modes de conservation ou de cuisson causent chez les aliments, une grosse destruction ou déperdition des vitamines.

Il faut savoir faire la différence entre vitamines de sythèse et vitamines naturelles, car elles n'ont pas les mêmes propriétés. Les vitamines de synthèse utilisées pour traiter les carences vitaminiques, sont d'un maniement délicat et peuvent donner lieu à des hypervitaminoses dangereuses. Elles n'ont pas la même bio-disponibilité que les vitamines naturelles et subissent souvent une modification chimique afin d'être stabilisées.

La médecine orthomoléculaire est un précurseur en la matière, elle a été créée en 1968 par le professeur Linus Pauling (prix Nobel de chimie en 1954 et prix Nobel de la paix en 1962), orthomoléculaire signifie « molécule correcte » au sens « qui n'est pas étrangère au corps humain, qui est biologiquement correct», les autres molécules (les principes actifs de la plupart des médicaments) étant vus comme biologiquement incorrects.

La médecine orthomoléculaire permet de traiter avec la modification des concentrations des substances naturellement connues du corps humain. Donc elle propose de corriger le déficit organique causé par un mauvais apport nutritionnel, en apportant des quantités vitaminiques comparables à celles synthétisées par les autres mammifères (tel que le gorille), à savoir plusieurs grammes par jour (quantité normalisée suivant la masse corporelle). Le Dr Pauling a beaucoup étudié la vitamine C, et la prise de celle-ci en surdosage, de nombreuses études prouvent que la vitamine C n'est pas toxique pour l'organisme, mais son utilisation en surdosage ne fait pas encore l'hunanimité sur ses effets curatifs ce qui est bien dommage. Car pour l'homme, la vitamine C n'étant pas synthétisée, on peut penser que le corps l'alloue en priorité aux tâches les plus importantes, aussi il ne va plus rester de stock micronutritionnel si une infection se présente, d'où l'intéret de la supplémentation surdosée d'acide ascorbique.

Une alimentation équilibrée est essentielle, cependant elle reste non suffisante pour une bonne santé, il est donc primordial d'apporter certains minéraux, vitamines, huiles ou autres nutriments en quantités bien supérieures à celles que l'on ingère habituellement. Ceci est une condition importante afin de pouvoir lutter contre de nombreuses affections.

Pensez à prendre de la complémentation de bonne qualité, évitez les vitamines chimiques, il existe des complexes vitaminés efficaces, pour plus de renseignements contactez-moi.

Voici la liste des Vitamines et leurs vertus pour notre corps :
(A lire le livre du Dr Rueff Dominique : "la bible des vitamines")

LA VITAMINE A
(ou Rétinol)
Elle assure l’intégrité des revêtements et de la vision. Ses effets de carence provoquent la xérophtalmie, la cécité. Ses besoins journaliers sont de 0.75 à 0.9 milligramme par jour et nous la trouvons dans le foie, le lait, le jaune d'œuf, les végétaux verts et jaunes. Elle peut être toxique en excès.
LA VITAMINE D
(ou Calciférol)
Elle assure l’assimilation du calcium. Ses effets de carence donnent le rachitisme, l’ostéomolacie et l’ostéoporose. Ses besoins minimums par jour sont de 0.0025 = 100 unités internationales. Nous la trouvons dans les huiles de poissons, les champignons crus, les œufs et le beurre. Elle est aussi toxique en excès
LA VITAMINE E
(ou Tocophérol)
Elle assure la fécondité, la normalité du tissu conjonctif, la cicatrisation des plaies et c’est un antioxydant. Ses effets de carence peuvent être à l’origine de la stérilité, du durcissement des gaines tendineuses dans les mains (maladie de Dupuytren). Ses besoins minimum par jour sont de 10 à 15 milligrammes. Elle se trouve dans les céréales complètes et les huiles végétales.
LA VITAMINE F
(ou acide gras polyinsaturés)
Elle assure l’intégrité des revêtements, la production de prostaglandines, des lécithines et la myéline. Ses effets de carence provoquent des déséquilibres immunitaires et Thromboses. Ses besoins journaliers sont de 12 à 25 grammes ! Nous la puisons en ingérant des graines oléagineuses, des huiles crues pressées à froid.
LA VITAMINE K
(ou Naphtoquinones synthétiques)
Elle assure la coagulabilité du sang, ses effets de carence provoquent des hémorragies. Ses besoins journaliers sont de 4 mg par jour et ses sources sont produites par les bactéries intestinales.
On en trouve dans les légumes-feuilles (choux, épinards etc.) et dans les tomates.
LA VITAMINE B1
(ou Thiamine)
Elle assure la transformation des aliments en énergie. Ses effets de carence engendrent le Béri-béri. Ses besoins journaliers sont de 0.6 à 2.3 mg. Nous la trouvons dans les céréales complètes, les algues marines et la levure.
LA VITAMINE B2
( ou Riboflavine)
La vitamine B2 est nécessaire à la fabrication de nombreuses enzymes. Les dérivés de cette vitamine interviennent dans la dégradation des acides gras, des acides aminés et des protéines.
LA VITAMINE B6
(ou Pyridoxine)
Elle assure le métabolisme des acides aminés et nucléaires, l’intégrité des membranes. Ses effets de carence nuisent à la croissance, provoquent des troubles nerveux, l’artériosclérose * et une baisse de l’immunité. La surdité. Ses besoins journaliers sont de 2 à 4 mg. Nous la puisons dans les céréales complètes, le jaune d'œuf, le foie et la levure.
LA VITAMINE B3 ou PP
(ou Nicotinamide)
Elle assure la respiration cellulaire, le métabolisme hormonal. Ses effets de carence provoquent l’intolérance à l’exposition solaire, Pellagre ; l’inflammation des muqueuses digestives, la démence. Ses besoins journaliers sont de 10 à 20 mg. Nous la puisons en ingérant du cœur, des rognons, du foie, de la levure, des champignons crus et des légumineuses.
LA VITAMINE B12
(ou Cobalamine)
Elle assure la synthèse des acides nucléiques (ADN) et par-là, la croissance. Ses effets de carence donnent de l’anémie pernicieuse. Ses besoins journaliers sont de 0.003 mg. Nous la trouvons dans le foie, la rate. Elle est également produite par la flore du côlon.
LA VITAMINE B9
(ou Acide folique)
Il est complémentaire à la B12 dans les chromosomes. Ses effets de carence sont ceux de la B12 : insuffisance des globules blancs et des plaquettes dans le sang. Ses besoins journaliers sont de 0.1 à 0.3 mg. Nous le trouvons dans les mêmes aliments que la B12, mais aussi dans la levure, les champignons et les épinards CRUS.
LA VITAMINE C
(ou Acide ascorbique)
Elle est nécessaire à la synthèse des vaisseaux sanguins et des muscles. Elle favorise l'absorption du fer présent dans les aliments. Elle intervient dans plusieurs mécanismes hormonaux. Elle joue également un rôle dans l'élimination des substances toxiques. Enfin, elle a des propriétés anti-oxydantes, c'est-à-dire qu'elle limite les effets néfastes des radicaux libres.
Le scorbut, maladie due à sa carence, survient quand les fruits et les légumes crus font défaut dans la nourriture pendant un temps prolongé de 90 à 180 jours. C’est un régulateur métabolique de premier ordre, activant de nombreuses enzymes, exerçant un effet protecteur contre les carences en d’autres vitamines : A, B1, B2, D, E K, acide pantothénique, biotine, acides foliques.
C’est un " carburant " du métabolisme cellulaire. L’homme normal synthétise dans son foie environ un gramme de cholestérol par jour. Un apport de vitamine C favorise la production de molécules lipoprotéiques transporteuses à haute densité (HDL), ce qui favorise la prévention des maladies cardio-vasculaires. Dans la surrénale, la vitamine C est nécessaire à la transformation du cholestérol en hormones, cortisone, désoxycorticostérone etc... Elle intervient dans cette glande également dans la synthèse de la noradrénaline (hormone ergotrope et sympathicotonique, c’est-à-dire facilitant le travail, dont elle ralentit ensuite la destruction) Son importance est primordiale dans tous les états de STRESS, blessures, brûlures, hémorragies, opérations chirurgicales, surmenage, infections, qui en augmentent la consommation. Elle augmente la résistance aux infections virales. Conjointement à la vitamine E, la vitamine C protège les acides gras polyinsaturés contre l’oxydation qui les inactive. L’acide ascorbique est en outre indispensable au maintien de la croissance et de la structure normale des os, des cartilages et des dents. Il est nécessaire à la synthèse du collagène et intervient dans tous les phénomènes de cicatrisation et la production de bonnes cicatrices.

Daniel Namazu
(Magnétisme - Naturopathie - Réflexologie - Relaxologie - Digipuncture)
963 chemin des Moulins 32600 Pujaudran
Tél.: 05-62-07-48-93 (RDV du Lundi au Samedi inclus de 9 h à 19 h)