SOINS ALTERNATIFS A TRAVERS LES CULTURES


















 

 

 

 

 

 

 


[ RETOUR ]

 

La médecine ayurvédique est un des soins médicaux le plus ancien au monde, c'est l'ancètre des soins curatifs, il s'est développé à travers le temps et la pratique. Il est la connaissance de la vie, il est accès sur la prévention de la maladie à travers les liens "corps - esprit - âme".
Ce savoir spirituel est conditionné depuis multiples générations en Inde. C'est avant tout un art de vivre et une philosophie.
La médecine Ayurvédique est donc originaire de l'Inde ancienne, où elle y est née on pense il y a plus de 5000 ans. Les traditions de guérisons locales sont restées fortement ancrées. Elles étaient coutumières dans la culture des familles indiennes. Elles ont été les piliers de la médecine actuelle. Etymologiquement c'est la science de la vie et de la longévité, la médecine ayurvédique est une technique permettant d'établir un diagnostic thérapeutique, elle prescrit des remèdes alliant les soins naturels et une approche personnalisée pour le traitement du patient.

Aussi malgré la colonisation par diverses races et l'imposition de la médecine générale par les Britanniques, l'Inde après son indépendance fit refaire naître sa médecine populaire toujours présente dans les moeurs et les connaissances.

Ce mode de vie, cet art "médical" donne des conseils pratiques pour se sentir mieux avec soi-même et avec les autres. L'ayurvéda est là pour rétablir les déséquilibres et les dysfonctionnements à travers l'activation des énergies sur plusieurs plans : physique, vital, mental, psychique et spirituel. La globalité de l'être est prise en charge.

Le principe fondamental de cette médecine est la constitution individuelle ou PRAKRITI. On estime ainsi que chaque individu est un être unique et qu'il est indivisible du cosmos. Le macrocosme est alors entièrement lié au microcosme dans sa conception. Chaque individu est une manifestation de la conscience cosmique. L'Univers fonctionne à partir de l'énergie des cinq éléments : éther, air, eau, feu et terre, l'homme qui est un microcosme de la nature est aussi constitué de ces cinq éléments.

Notre prakriti est donc le modèle naturel de nos dispositions psychologiques et physiques, la source de tout ce qui se manifeste dans notre microcosme personnel. Quand nous identifions notre constitution individuelle, nous pouvons établir les profils personnels, qui comprennent la force et la susceptibilité de chaque sujet à tomber malade.

Ces connaissances et ces techniques sont tirées d'après la légende, d'anciens sages qui reçurent la divulgation de l'Ayurvéda lors de leurs méditations profondes, vers 400 à 200 avant J C, Charaka et Sushruta les couchèrent ensuite par écrit.
Charaka développe la prévention des maladies, la théorie des humeurs (doshas), la physiologie, le traitement. il considère que toutes les maladies proviennent d'une perte de confiance en sa propre nature divine.
Sushruta est plus orienté vers l'anatomie et la chirurgie. Son traité décrit les points énergétiques Marmas, connaissance peut-être à l'origine de l'acupuncture.


Le Diagnostic :

Il se fait à travers la surveillance du poignet, de la langue, du visage, des yeux et des ongles. La médecine ayurvédique décrit un poignet radial des trois types: vata, pitta et kapha, et avec six différentes pulsations pour bras, trois profondes et trois superficielles, ou on peut percevoir la force, la vitalité et le ton normal de la physiologie des organes spécifiques. À travers l'observation de la langue et regardant les différentes colorations et les empreintes de quelques zones, le médecin peut utiliser et gagner des renseignements sur l'état fonctionnel des organes intérieurs. Au matin en prenant l'urine après l'émission du premier jet et observant la couleur, le médecin ayurvédique peut s'aider pour le diagnostic du déséquilibre des doshas.

Les Doshas ou les 3 humeurs :

D'après la pratique ayurvédique, chaque individu est constitué de trois énergies basiques, nommées : les doshas. Ces doshas ou constitutions sont appelées Vata, Pitta et kapha. Elles contrôlent les fonctions du corps et de l'esprit. Ces énergies sont présentes dans des proportions uniques à la naissance, elles forment notre ADN énergétique et révèlent nos prédispositions physiques, mentales et émotionnelles. Elles reflètent notre véritable nature.
Cependant notre Prakriti est variable même si la dominance reste celle obtenue à la naissance, aussi nos rapports énergétiques de vata, pitta et kapha peuvent beaucoup varier selon le jour et la façon avec laquelle on est confronté à notre environnement ( stress, nutrition, activité phsysique et rythmes saisonniers).

Ce mélange des doshas momentané est appelé Vikruti, s'il est identique à votre prakriti (l'acquit constitutionnel de naissance), votre santé sera excellente. Pour rester en bonne santé, il faut donc pouvoir conserver son Prakriti stable.
Les doshas vata, pitta et kapha sont associés à des caractéristiques individuelles différentes :

VATA Ether et Air prédominants (il détermine le mouvement)
PITTA Feu et Eau prédominants (c'est la digestion et le métabolisme)
KAPHA Terre et Eau prédominants (c'est la structure du corps)

Le Dosha Vata :

Le principe du Vata est l' interchangeabilité, l'imprévisibilité, la variation dans la forme, dans la taille, dans le caractère et dans l'action. La morphologie du Vata est plutôt svelte, légère avec des aspérités articulaires et veineuses, ayant tendance à avoir une peau sèche et froide.
De caractère, enthousiaste, imaginatif, impulsif, changeant, et bavard. Il a beaucoup d'idées mais ne les finalise pas. Son esprit est rapide et créatif. Son rapport avec la nourriture et le sommeil sont très instables et désordonnés, il est prédisposé à l'inquiétude, à l'insomnie, aux dérèglements prémenstruels (dysménorrhée) et à la constipation. Son énergie navigue de manière irrégulière, et donne une existence variable.
le Vata est l'énergie vitale associée aux mouvements physiques et physiologiques, la circulation et le système nerveux.
Déséquilibré, le Vata aura des troubles du système nerveux, des problèmes d’énergie ou intestinaux, insomnie, peau sèche et anxiété. Il est sécurisé par des habitudes régulières, du calme, beaucoup de repos, de la chaleur, et une nourriture stable.

Le Dosha Pitta :

Le Pitta est un être au tempérament prévisible, de taille moyenne, fort et résistant, bien proportionné, un regard pénétrant, avec un teint rouge ou congestionné.
Il a une intelligence rapide, vive et a un esprit critique, fougueux, exalté, compétitif, voire passionnel, avec des accès de colère brefs et explosifs. Le pitta mange et dort avec constance, il aime le soleil mais souffre de la chaleur et il a des dérangements au niveau gastro-duodénal.
Déséquilibré, le Pitta souffre de fièvres, de troubles inflammatoires, de brûlures d’estomac, d’ulcères, de rougeurs de peau, facilement irritable, avec des emportements colériques.
Il est équilibré par la modération, la paresse, les loisirs, l’exposition à la beauté naturelle et il devra éviter les stimulants.

Le Dosha Kapha :

La caractéristique fondamentale du Kapha est la relaxation . Il est solide, gros, fort, avec une digestion lente, cheveux assez gras, peau froide et pâle. Il mange et digère lentement, il dort beaucoup et profondément. Il tient à se différencier et à être obstiné. Il est d'humeur égale et calme, et possède une superbe endurance. Il est prédisposé à avoir des maladies cardiovasculaires, fabrication de cholestérol, obésité et tendance aux allergies.
L’énergie Kapha gouverne la structure du corps et donne la force, la vigueur et la stabilité.
Déséquilibré, le Kapha sera prédisposé à des troubles respiratoires, des congestions, sinusite, obésité, des tumeurs et la léthargie.
Il est équilibré par de l’exercice régulier pour le contrôle du poids, une diversité d’expériences, de la chaleur, en mangeant des produits plus aigres ou acides.

 

Quand ces doshas sont en équilibre et en harmonie avec la constitution, le résultat est une santé vibrante avec un niveau précieux d'énergie. Le Vikruti établi votre état actuel, la proportion des trois doshas qui fluctue avec votre santé.
Quand le déséquilibre est là, le corps se fragilise face aux facteurs stressants extérieurs, comme virus, bactéries, les excès, trop de travail, une mauvaise nutrition. Les doshas mal équilibrés sont signe de mauvaise coordination entre le corps, l'esprit et la pensée.

La logique de la médecine ayurvédique vient de la prise de conscience d'une mauvaise alimentation qui provoque des problèmes digestifs (altération de agni : le feu gastrique) et donc une formation des toxines ou impuretés (ama).
Le cumul d’ama provoquera ensuite la maladie. Elle a aussi assimile que chaque être doit être en accord avec les aliments qu'ils mange et donc par rapport à son propre organisme.

Pour un sujet vata une nourriture douce, aigre et salée lui sera bénéfique, pour le pitta est indiquée une nourriture douce, aigre et astringeante, tandis que pour les individus kapha la nourriture doit être aigre, astringeante, avec un goût piquant.
Les saisons et le rythme circadien (pendant les 24 heures) sont présents dans la médecine ayurvédique, de cette façon les suggestions thérapeutiques et diététiques sont prescrites avec cette perspective.

L'Ayurvéda se divise en 8 branches


La thérapie interne décrit les relations entre l'esprit et le corps et les méthodes naturelles de soins et de prévention (plantes, aliments, massages...) :
Les désordres des yeux, de la gorge et des oreilles
Les maladies des enfants
L'étude des substances toxiques
La chirurgie
La psychologie ayurvédique
L'eugénisme prénatal : cette section s'intéresse au renforcement des fonctions de reproduction ou à la transmutation des énergies sexuelles pour les renonçants.
La revitalisation : l'art de prolonger la vie afin de parfaire la réalisation spirituelle dans cette incarnation.

Les traitements proposés :

Un bon diagnostic est essentiel pour établir la méthode de traitement. Il existe quatre méthodes ayurvédiques.

- Shodan (Nettoyage et Désintoxication)
- Shaman (Atténuation)
- Rasayana (Rajeunissement)
- Satvajaya (Hygiène mentale et Guérison mentale)

En médecine Ayurvédique, ces mesures mettent en valeur le régime et l’alimentation, l’exercice, le repos, la relaxation, la méditation, les exercices de respiration, la phytothérapie et les programmes de désintoxification et de rajeunissement. De plus en plus, la science moderne reconnaît les bénéfices de beaucoup de ces facteurs de style de vie.

Les plantes et les épices sont importantes dans la médecine ayurvédique.
Les principes de base de l'Ayurveda sont simples: purifier l'ensemble "corps-esprit" et ensuite le nourrir.

En conclusion, la médecine Ayurvédique représente une ancienne tradition de soins médicaux qui devient de plus en plus populaire en tant qu’approche alternative pour la guérison. Le fait qu’elle attache de l’importance à l’entretien de sa santé par la mise en valeur de la capacité inhérente à la guérison a une pertinence considérable pour beaucoup de problèmes de santé chronique, y compris ceux dont souffrent les personnes avec un dysfonctionnement de la moelle épinière.

Elle essaie de donner un sens à notre vie en harmonisant notre être avec la nature. Il est possible que les personnes imprégnées de la pensée médicale moderne considèrent que les théories basées sur une tradition comme l'est l'Ayurvéda, soient archaïques et limitées. Cependant, la sagesse des anciens, nous a souvent prouvé la validité de leurs savoirs.
La science moderne se rend compte de l’efficacité de nombreuses thérapies Ayurvédiques et explique comment elles fonctionnent en termes scientifiques.

 

Daniel Namazu
(Magnétisme - Naturopathie - Réflexologie - Relaxologie - Digipuncture)
963 chemin des Moulins 32600 Pujaudran
Tél.: 05-62-07-48-93 (RDV du Lundi au Samedi inclus de 9 h à 19 h)