Sagesses
ACCUEIL
LES BIENFAITS DES PLANTES

ARTS DIVINATOIRES

Voyance
Astrologie
Numérologie
Oniromancie
Anges Gardiens
Paranormal
Sorcellerie
Bilocation
Karma

DIVERS

Journal Lauviah
Ufologie : les ovnis
Foire aux Mystères
Transcommunication
Celticmania
Medium : Allison Dubois
Facebook













NOS SERVICES
ET PRODUITS


MÉDECINES DOUCES

Aromathérapie
Phytothérapie
Magnétisme
Relaxation


 

 

Qui sommes-nous ?
Notre charte
Notre équipe
Publicité

Articles et témoignages
Lauviah et le Gers
Nous contacter
Conférences


LA PHYTOTHERAPIE

"Les plantes de cure ne nuisent jamais et soulagent toujours..."

Maurice-Sylvain BINEAU

Pendant des millénaires, l'utilisation des plantes fut le principal recours de l'homme pour lutter contre la maladie. Ce fut aussi le seul point commun à toutes les grandes traditions médicales de notre planète : en Chine comme en Europe, en Océanie comme en Afrique ; sorciers, guérisseurs et médecins ont toujours su tirer partie des propriétés thérapeutiques des végétaux. Mais, peu à peu, on ne se contenta plus de préconiser l'emploi des plantes telles qu'on les trouvait dans la nature : pour pouvoir administrer aux patients sous des formes plus pratiques et plus efficaces, on se mit à en extraire les principes actifs ou alcaloïdes. Puis, à partir du XVIIIè siècle, le prodigieux développement de la chimie permit de fabriquer artificiellement des substances médicamenteuses dont l'indéniable efficacité entraîna peu à peu le déclin des vieilles recettes végétales : la thérapeutique de synthèse était née. Depuis quelques années, un nombre croissant de médecins et de pharmacologues redécouvrent avec intérêt la valeur thérapeutique et l'innocuité des extraits végétaux. Ainsi renaît la phytothérapie (du grec phuton, "plante") et l'une de ses branches principales, l'aromathérapie qui utilise les essences végétales. De nombreux végétaux furent de tout temps utilisés par les hommes, et cela de manière empirique. En effet, les hommes n'avaient, à leur disposition, que peu de moyens pour se soigner, et ils avaient très tôt pris l'habitude d'aller récolter dans la nature ce qui était susceptible de les guérir. Les Égyptiens savaient utiliser de nombreuses médications tirées de plantes. Ils savaient anesthésier par des macérations de plantes dans des vins. Plus tard, de nombreux médecins firent état, dans leurs travaux, de plantes qu'ils utilisaient abondamment. C'est ainsi qu'Hippocrate mentionne plus de 250 plantes utilisées dans sa thérapeutique. Dioscoride en décrit, dans "de matéria médica", environ 800. Chez les Romains, Pline le Jeune, Caton l'Ancien firent état de nombreuses plantes et de leurs applications médicales.

" Le jardin est une officine dont nous devrions nous servir plus souvent" a sagement écrit Léon Binet.

Le malade qui souhaite aujourd'hui échapper à l'influence des médicaments de synthèse, se tourne vers un médecin qui a choisi de soigner par la Phytothérapie et l'Aromathérapie. La médecine par les plantes n'est en aucune manière un retour en arrière, vers un âge dépassé : le médecin dispose pour l'aider à établir son diagnostic, outre d'autres moyens d'origine naturelle, de tous les procédés habituels (prise de sang, radiographie, analyse d'urine...). Le but des principes actifs qui seront prescrits par la suite, est évidement le même que celui des médicaments chimiques. Mais, l'un est complet et bénéficie de la complexité élaborée par la nature, alors que l'autre est simple, ne bénéficiant que de sa virulence, qui peut devenir exagérée.

Le végétal pour agir complètement avec force et douceur à la foi, ce doit d'être entier, pourvu de tous ses éléments.

Le produit naturel, pour agir, comporte dans sa formule tout les éléments nécessaires à son action. Les différents facteurs se complètent, se renforcent ou se modèrent. Brièvement, il est facile de comprendre qu'un végétal étant formé de très nombreux constituants, plusieurs de ces derniers peuvent avoir chacun une action différente tels que :
- stimuler,
- tonifier,
- être diurétique,
- expectorant,
- vomitif,
- sudorifique,
- antisudoral,
- antispasmodique,
- tonicardiaque,
- vermifuge,
- purgatif,
- calmer les douleurs ou la toux,
- modérer le système nerveux,
- à une action antiseptique...
La liste serait trop longue sachant qu'à chaque maux un traitement devra être adapté aux besoins du corps pour renforcer ses propres défenses immunitaires naturelles, soit par les plantes, soit par des vitamines, des sels minéraux, des métaux ou des oligo-éléments.
On ne peut citer toutes les vertus et les utilisations des plantes mais voilà un bref descriptif des innombrables bienfaits que peut nous offrir mère nature.


LES DIVERS MODES DE PREPARATION ET D'UTILISATION DES PLANTES

Ils se présentent de différentes façons tels que :
- L'Alcoolat : Distillation de l'alcool sur une substance aromatique, en usage comme liniments, gargarismes ou collyres
- L'Alcoolature : Extraction du principe actif de la plante pour en permettre un dosage régulier.
- Alcoolé ou teinture alcoolique : Liquide obtenu par macération d'une plante fraîche dans une quantité d'alcool dont le poids est 5 fois celui de la plante.
- Les bains : Absorption par la peau des principes actifs déposés dans le bain. Traite les affections touchant tant le plan physique que psychique par l'intermédiaire de la peau et du sang qui absorbent les essences aromatiques.
- Les cataplasmes : Pâtes épaisses et humides, aux composants très variables et que l'on applique sur un point du corps.
- La décoction : Solution obtenue lorsqu'on fait bouillir assez longtemps une plante.
- Les essences : Extraits volatils, odorants et huileux, appelés également huiles essentielles. Ces essences sont extraites des différentes parties des plantes, le plus souvent par distillation.
- La fumigation : Est une inhalation purifiante par ses vapeurs médicamenteuses.
- Le gargarisme : Faire pénétrer un liquide (infusion, décoction...) dans la bouche, ou plus profondément dans la gorge, puis après un gargarisme plus ou moins prolongé on rejette le liquide.
- L'huile : Il s'agit d'une macération de plantes faite dans de l'huile.
- L'infusion (tisane) : Procédé d'extraction des principes essentiels d'une plante, qui consiste à soumettre quelques minutes, une ou plusieurs plantes à l'action de l'eau bouillante.
- L'injection : Liquide destiné a être introduit dans une cavité naturelle ou accidentelle à l'aide d'une seringue. - Le lavement : Technique consistant à injecter une quantité de liquide donné dans l'anus.
- La lotion : Préparation liquide obtenue par infusion que l'on utilise en lavage sur la partie malade.
- Le sirop : Dissolution de sucre dans l'eau à laquelle est incorporé le principe thérapeutique voulu.
- La teinture : Liquide obtenu par la dissolution des principes actifs de substances médicamenteuses dans un liquide convenable.
- Les PHYTOSTANDARD et les SIPF : Suspensions d'extraits fluides de plantes fraîches (SIPF = suspension intégrale de plantes fraîches)

Nous sommes un produit de la nature et nous devons retrouver en elle tous les principes actifs vitaux, nous permettant d'obtenir une bonne hygiène de vie et surtout un bien-être autant physique que psychique. De nombreuses nouvelles thérapies non agressives s'implantent dans la médecine du troisième millénaire, elles prennent de plus en plus d'envergure et leurs résultats bénéfiques vont leur donner une place de prestige. Il ne faut pas les négliger, de nombreux pays tel que l'Amérique, l'Allemagne..., l'ont compris et commencent à comprendre que l'homme n'est pas fait que d'une enveloppe charnelle, mais qu'il est à la fois un élément réactif à l'environnement, aux sensations, un être intuitif et pensant, un être d'énergie, intelligent et psychique. Il ne faut pas négliger ce "tout" de l'humain, mais essayer de s'en rapprocher pour comprendre la véritable nature de certaines maladies. On n'oublie pas de nommer l'importance d'autres médecines alternatives tels que : L'acupuncture, l'homéopathie, le Qi-gong, l'ostéopathie, l'oligothérapie, la vertébrotérapie, l'hypnose, la sophrologie, la balnéothérapie, la climatologie, la musicologie, le yoga, l'héliothérapie, l'iridologie, la métallothérapie, la relaxation, les massages, la thalassothérapie.... Le talent du thérapeute sera le seul à les rendre le plus efficace possible. Il est évident que la gamme de thérapie proposée dans notre centre est loin d'être complète, mais il en va de soit, que pour un meilleur confort du patient des solutions lui seront présentées pour palier au mieux à ses maux, ceci en nous associant amicalement avec des thérapeutes de toutes médecines parallèles. Le rôle du centre sera aussi d'orienter le malade vers la méthode la plus appropriée à le soulager. Le bon sens nous dit que pour lutter contre une maladie ou une faiblesse quelconque de l'être humain, il est nécessaire de combattre le mal à la racine par des moyens concrets, non-agressifs mais efficaces. Nous croyons aux moyens thérapeutiques que peuvent nous offrir les plantes. La nature regorge de trésors innombrables, encore non explorés au niveau scientifique. Il est temps d'allier les forces de la nature au savoir médical. Sachant que Lauviah offre un complément à la médecine traditionnelle et non une substitution à celle-ci. Il y a du bon et du mauvais en toute chose. Mais, il faut rester bienveillant en matière de santé, c'est pourquoi Lauviah collabore et respecte la médecine traditionnelle et s'interdit de la combattre, nous avons tous à apprendre de la différence : c'est la richesse principale de notre société.

 

RITUELS



Cérémonies
Mariage
Baptême
Protection de lieu

Dégagement de lieu

 

 

 

LA NATUROPATHIE



Céline
: parapsychologue - webmaster
Daniel : magnétiseur, naturothérapeute
Maya De Lode : médium
Sarl Centre Lauviah 963 chemin des Moulins 32600 Pujaudran FRANCE - Tél.: 05-62-07-48-93